Comment bien choisir son détendeur de plongée sous-marine ?

Vous êtes sur le point d’acheter votre premier détendeur de plongée ? Ou vous souhaitez le changer car vous êtes montés en niveau ? Notre équipe passionnée vous a préparé plusieurs conseils pour choisir votre détendeur selon différents critères de sélection :

Mais avant, rappelons rapidement les origines du détendeur de plongée…

Quand est né le premier détendeur de plongée ?

Le premier brevet de détendeur de plongée a été déposé en 1838, il y a bientôt 200 ans. A l’origine, celui-ci ne permettait pas une grande autonomie car le plongeur était alors relié à la surface, l’air était alors apporté par un système de pompe.

C’est un siècle plus tard qu’un duo invente le détendeur autonome, l’ingénieur Emile Gagnan et Jacques Yves Cousteau : « le scaphandre Cousteau-Gagnan » Ces recherches sont supportées par la société Air liquide qui fonde en 1946 la Spirotechnique (qui deviendra Aqualung) et permet la production de détendeur pour le grand public.

En parallèle de cette histoire (la plus connue), de nombreux ingénieurs à la même époque ont conçus bon nombre systèmes fondés sur le même principe. 

Scaphandre Cousteau Gagnan, premier détendeur

 

Détendeur de plongée

Comment fonctionne un détendeur de plongée ?

Le détendeur de plongée, comme son nom l’indique « détend » l’air présent dans la bouteille de plongée sur laquelle il est connecté. A l’intérieur de la bouteille se trouve de l’air (un mélange gazeux composé en gros de 21 % d’oxygène et de 79 % d’azote). Cet air ambiant a été comprimé à l’aide d’un compresseur haute pression jusqu’à 200 fois la pression atmosphérique.

Le détendeur de plongée est composé de deux principales parties : le premier étage et le deuxième étage.

La détente de l’air à lieu dans ces deux étages et fini par vous délivrer l’air dont vous avez besoin grâce à des systèmes plus ou moins complexes de chambre et de ressorts.

Le premier étage détend l’air de 200 bars à 10 bars, le deuxième de 10 bars à la pression ambiante. Cet ensemble, permet de délivrer l’air compressé à l’intérieur de la bouteille à la demande du plongeur en inspirant par l’embout du détendeur mis en bouche. Selon la qualité et la conception du détendeur, cette inspiration est plus ou moins facile et confortable.

 

Choisir son détendeur en fonction de son niveau et sa pratique

Il existe une offre très variée de détendeur, le budget varie pour un ensemble complet de 250 euros à un millier d’euros. Quelles sont les différences entre ces détendeurs, lequel devez-vous choisir pour votre pratique ? Pour votre niveau ? Essayons d’y voir un peu plus clair.

Détendeur de plongée pour débuter

Le détendeur « club » : non compensé, il faudra fournir un effort supplémentaire au fur et à mesure que la pression diminuera dans votre bloc et que la pression ambiante augmentera. Il est en revanche ultrarésistant et facile d’entretien. Il est idéal pour un usage intensif et parfaitement adapté aux débutants ne voulant pas consacrer un budget important à cet élément indispensable aux plongeurs ou aux plongeuses. Il ne sera pas forcément bien traité par ces utilisateurs : UV, chocs, entretien léger. Il est d’une fiabilité à toute épreuve. Quelques modèles qu’on ne présente plus : le MK2 R195 de Scubapro, le Calypso de Aqualung, le V-first de Beuchat ou bien encore, le R1 de Tecline.

Vous pouvez vous orienter vers ce type de détendeur si vous plongez une dizaine de fois par an et que vous n’avez pas un gros budget à consacré à votre détendeur. L’entretien de ceux-ci seront également moins onéreux en atelier. Ces détendeurs bon marché très fiables vous permettrons de respirer dans votre détendeur personnel et d’éviter ainsi de passer derrière tous les plongeurs ayant utilisé le parc de location de votre club !
Détendeur pour débutant

 

détendeur plongeur niveau 2

Détendeur pour une pratique régulière et les plongeurs de niveau 2

Le détendeur « Cœur de gamme » compensé et bon marché, le confort respiratoire sera de meilleure qualité que sur les détendeurs non compensés. Quelle que soit la pression dans le bloc et la pression ambiante, l’effort inspiratoire à fournir pour obtenir l’ouverture du détendeur sera identique. Vous optez pour le bon rapport qualité prix avec ces types de détendeurs : le détendeur Core d'Aqualung, le MK11 C370 de Scubapro, le MC9 de Cressi, le VR300 de Beuchat ou encore le R2 de Tecline.

Vous êtes un plongeur régulier, vous plongez une vingtaine de fois par an ou plus ? Vous êtes déjà niveau 2 ou êtes en cours de formation et vous souhaitez par la suite continuer la pratique assidue de la plongée ? Vous souhaitez passer votre niveau 3, 4 ou même pourquoi pas devenir moniteur ? Ces détendeurs de plongée sont faits pour vous ! Vous apprécierez leur confort respiratoire et leurs prix raisonnables adaptés à votre pratique régulière de la plongée sous-marine.

 

Détendeurs pour plongeurs expérimentés et moniteurs

Le détendeur « haut de gamme » pour une haute qualité, le confort respiratoire, le look, le design et les beaux matériaux. Des ingénieurs passionnés à la recherche de la performance respiratoire optimale imaginent pour les plongeurs exigeants des petits bijoux de mécanique et de technologie. Quelques modèles reconnus pour leurs performances exceptionnelles que l'on vous recommande : le détendeur Scubapro MK25 S620ti, MK25 A700 black Tech, le nouveau legend 3 Elite, les détendeurs Apeks avec les XTX, le V2 et Tec6 de chez Tecline…

Vous êtes moniteur, monitrice, plongeur ou une plongeuse passionnée(e) et le budget que vous consacrez à votre passion est conséquent alors faites-vous plaisir ! Choisissez parmi ces détendeurs très haut de gamme le modèle qui vous offrira les meilleures performances et satisfaisant également votre look .
détendeur haut de gamme

 

pack complet détendeur plongée

Pourquoi choisir un pack détendeur complet ?

S’il s’agit de votre premier achat, nous vous conseillons de vous orienter vers les packs détendeurs complets. Ils disposent de l’ensemble des éléments obligatoires pour plonger : le détendeur principal, l’octopus (le détendeur de secours) et le manomètre pour surveiller votre autonomie. Il est le plus souvent (mais pas toujours) accompagné d’un sac de protection et d’un flexible Direct système pour connecter le gilet stabilisateur et le gonfler. Le prix est le principal avantage de ces packs détendeurs, plus avantageux que si vous achetez les éléments séparément. Les ensembles sont montés et testés prêts à plonger.

Si vous avez besoin d’acquérir, de renouveler ou de remplacer une partie de votre détendeur, vous pouvez vous orienter vers l’achat d’un premier étage ou deuxième étage vendu séparément.

 

Quelles particularités et caractéristiques doit posséder mon détendeur ? 

Le volet venturi

A quoi sert le volet venturi? Cette pièce mécanique, très utile se trouve sur une grande majorité des deuxièmes étages présents sur le marché des détendeurs de plongée. Elle permet d’éviter la mise en débit continu de votre détendeur en surface. Qui n’a jamais entendu le détendeur d’un plongeur manipulant son matériel au club ou sur le bateau parti en débit continu ? Le plus souvent, il est issu de la méconnaissance de cette option sur les détendeurs.

En position pre-dive, le volet venturi vient obstruer en partie le flux d’air et empêche le détendeur de se mettre en débit continu. Une fois votre saut droit ou votre bascule arrière effectuée détendeur en bouche, n’oubliez pas de positionner le volet venturi sur Dive pour libérer le flux d’air et ainsi bénéficier des meilleures performances de votre détendeur.

La molette de réglage de débit

Présente sur certains détendeurs haut de gamme, la molette permet de régler le confort respiratoire du détendeur. Lorsque la position de la molette est dévissée, le confort respiratoire est maximal, en vissant la molette, cela comprime le ressort et l’effort inspiratoire à fournir devient plus important. Durcir volontairement son détendeur peut être utile dans certaines conditions extrêmes pour éviter la mise en débit continue (position tête vers le bas, courant de face…).

Flexibles et tuyaux des détendeurs

Les flexibles des détendeurs d’origine peuvent être conçus dans différents matériaux, en caoutchouc ou tressés. Les fabricants préconisent l’utilisation exclusive des flexibles d’origine. En effet c’est avec ceux-là que les performances et les qualités du détendeur ont été conçu et testé. Aussi, méfiez-vous des flexibles bon marché !

De la même manière, il est vivement déconseillé de dépareiller les différents étages des détendeurs (un Aqualung avec un Scubapro par exemple) en faisant cela, vous vous substituez au fabricant qui ne pourra être mise en cause en cas d’incident.

Le système ACD

En anglais, Auto Closure Device, est un brevet déposé par Aqualung et donc présent sur les détendeurs à partir du cœur de gamme proposé par cette marque. Il permet lorsque le premier étage est déconnecté du bloc de l’isoler et le protéger du milieu extérieur.

detendeur de plongée

 

Choisir son détendeur pour la plongée en eaux froides

La plongée en eau froide a le vent en poupe, en effet la plongée sous glace et les voyages polaires sont de nouvelles expériences et destinations plébiscités par les aventuriers. Pour ce type de sortie, il vous faut privilégier des détendeurs dédiés, il en existe différents types qui répondent à des normes précises. Pour les eaux les plus froides en dessous de 10°C les détendeurs doivent répondre à la norme EN250 :2014. Une sélection de produits qui y répond : L’Apeks MTX-Rc ou XL4+, le modèle Aqualung Legend-3, le Tecline V1 ice ou VX iceberg de Beuchat.

Le système XTIS de chez Scubapro est un brevet d’un système réduisant le risque de givrage du détendeur.

detendeur eaux froides

 

detendeur voyage

Choisir le détendeur de voyage

Le détendeur de voyage, plus léger et compact que ces homologues classiques, il est plébiscité par les globes trotteurs. Pour les plongeurs et plongeuses souhaitant alléger leur bagage et réduire au maximum l’espace occupé dans le bagage plongée. Les plus connus dans ce domaine : le détendeur Mikron d’Aqualung, le Flight d’Apeks ou bien le MK25 A700 Carbone BT.

 

Le détendeur Nitrox

Le détendeur Nitrox est obligatoire si vous respirez un mélange suroxygéné au-delà de 40 %. ils sont conçus sur la même base que les détendeurs classiques, mais ils ont été nettoyés et assemblés dans un milieu stérile pour garantir toute présence de corps gras. En France, ces détendeurs sont repérables par leur couleur verte. Ils possèdent une connexion DIN (M26x2) spécifique, vous ne pourrez pas les utiliser sur une robinetterie classique (G5/8).

detendeur nitrox

 

Détendeur DIN ou Etrier, comment choisir ?

Il existe deux types de connexion pour relier le détendeur à la bouteille.

La connexion Din est la plus rependue de nos jours, elle limite les problèmes d’étanchéité que l’on peut rencontrer avec des joints d’insert mal entretenu lors de l’ouverture des blocs de plongée. Elle peut supporter une pression jusqu’à 300b pour certains modèles de détendeur.

Le connexion étrier aura elle l’avantage de préserver la robinetterie de votre bouteille grâce à l’insert nécessaire à la connexion de votre étrier. Il est un peu plus encombrant et lourd que le Din mais il est légèrement plus commode à l’utilisation. Il faudra veiller néanmoins lors de la connexion à contrôler le bon état et positionnement du joint d’étanchéité de votre insert.

Dans tous les cas, pas de panique, il existe toujours des solutions d’adaptateur pour transformer un DIN en Etrier et beaucoup de fabricant propose également des kits pour transformer les détendeurs étrier en Din.

Renseignez-vous avant votre voyage plongée pour connaître le type de robinet des bouteilles que vous utiliserez.

 

Comment entretenir mon détendeur de plongée ?

L’entretien et le stockage, un rinçage rigoureux après chaque utilisation, un stockage adéquat et une révision du détendeur de plongée dans un atelier agréé par les marques feront l’objet d’un prochain article.